Incendie Du Dépôt Central De La Ceni À Kinshasa

Définitivement, le ridicule ne tue pas

Au matin du 13 décembre 2018, nous avons pris connaissance de la nouvelle de l’incendie qui aurait ravagé le dépôt de la CENI à Kinshasa, où environ 97% du matériel électoral destiné à Kinshasa était brûlé. Rapidement, aussi vite que le feu a commencé, le gouvernement de Kabila a commencé à pointer du doigt l’opposition. Cependant, un simple regard dans les medias numériques sur la piste de cet incident, démontre une histoire différente :

Mercredi, 12 Déc. 18, à 22h19, Son Excellence Barnabé Kikaya Bin Karubi, Conseiller Diplomatique du Président Tweete :

« Incendie criminelle du dépôt central de la CENI à Kinshasa, 7000 MAV, urnes et isoloirs calcines. Les ennemis de la démocratie passent à la Vitesse supérieure. Coup d’épée dans l’eau. Solutions de rechange disponibles. »

Jeudi, 13 Déc. 18, autour de 02h00

Un incendie est déclaré à un de ses entrepôts de la CENI (Voir Communiqué de Presse No. 36/CENI-RDC/18)

 Jeudi, 13 Déc. 18, autour de 08h00, la CENI annonce

« La Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI) Porte à la connaissance de l’opinion nationale qu’un incendie s’est déclaré à l’un de ses entrepôts centraux de I’avenue du Haut Commandement ce jeudi 13/12/2018 vers 2h du matin. AIors que les enquêtes sont en cours pour en déterminer l’origine ainsi que l’ampleur des dégâts, la CENI rassure les électeurs de la poursuite du processus électoral. »

(Voir Communiqué de Presse No. 36/CENI-RDC/18)

 Et depuis lors, les congolais  s’interrogent…

 Comment Son Excellence Kikaya Bin Karubi a annoncé un incendie 4 heures avant l’incendie?

  1. Pendant que les véhicules sont brulés tout autour, comment des palettes de bois ont-elles échappées au même incendie?
  2. A l’instant où la CENI, 4 heures après l’incendie, dit que “les enquêtes sont en cours pour en déterminer l’origine ainsi que l’ampleur des dégâts », comment expliquer le fait que Son Excellence Kikaya Bin Karubi annonçait déjà les dégâts (c.à.d, 7000 MAV, urnes et isoloirs calcines) le 12 Déc. 18, à 22:19 (4 heures avant ledit incendie)?
  3. Les dépôts de la CENI se trouvant dans une des zones les plus sécurisées de Kinshasa, comment la garde assignée à la sécurité de cet endroit n’a rien vu venir ?
  4. Comment se fait-il que Télé50 et Digital Congo, deux media proche du pouvoir et, même la Radiotélévision Nationale du Congo (RTNC), qui adorent la publicité, n’ont pas osé montrer les machines endommagées ou calcinées à l’intérieur du dépôt ?
  5. Enfin, comment plus de 7000 batteries peuvent-elles brûler sans provoquer d’explosions?

 

Eish ! Nos Excellences Bin Karubi et Naanga, Bobwaka Lokuta !!! Êtes-vous en train de nous jeter la poudre dans les yeux ???

Dominique Kitambala Luwi

2 Comments

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *